RP- atelier préparatoire de l’unfpa à grand-bassam

Classé dans : Relation Presse | 0
La Banque mondiale dans le cadre du projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique du Sahel (SWEDD) accorde une place de choix à l’amélioration de la qualité des services de santé reproductive maternel néonatale, infantile et surtout à l’amélioration de la qualité de la formation des agents de santé à travers sa sous composante 2.4.

L’institution financière internationale a octroyé des financements à l’organisation ouest africaine de la santé (OOAS) et à l’UNFPA pour renforcer les capacités des institutions sanitaires pour en faire des institutions d’excellences.

Un atelier préparatoire du démarrage des activités des centres régionaux pour le masters en sciences infirmières et obstétricales a ouvert ses portes aujourd’hui dans la capitale économique ivoirienne.
Le souhait des organisateurs de cet atelier régional qui réuni la Côte d’Ivoire, le Mali et le Niger est qu’au terme des cinq jours de travaux, un calendrier très clair soit établi pour qu’à la rentrée prochaine, le master puisse être dispensé et que des étudiantes et étudiants puissent être rapidement sélectionnés et recrutés pour le démarrage de la formation dans les différentes écoles.
Dr Koffi, représentant le Directeur régional du UNFPA a déclaré que son patron souhaite que les partenaires que sont, l’OOAS et le l’UNFPA puissent aligner leurs financements pour accompagner de façon synergique les centres retenus.
Le représentant de OOAS, Jean-Jacques Kablan a soutenu qu’à travers cet atelier, les organisateurs veulent contribuer favorablement au mieux être sanitaire des populations et partant le développement harmonieux des régions.

Le directeur général adjoint de la santé, Koné Blaise, a salué l’initiative de cette formation, regrettant que l’Afrique de l’Ouest et du Centre sont les régions les plus touchées sur le continent par les décès des femmes en couche.

Cet atelier qui se déroulera en 5 jours, est meublé par des présentations, travaux de groupes et discussions en plénière.

Le projet SWEDD concerne six pays, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Le Master en science de l’infirmerie et obstétricale devrait, en cas de succès, s’étendre progressivement aux pays non retenus pour sa phase de démarrage.

Lien Vidéo

Lien Vidéo

Laissez un commentaire